Construire une maison Les pyramides Nos os Trains Ver de terre

A la découverte du ver de terre

La chasse aux vers de terre Observation des vers de terre Nos expériences Recherches sur le ver de terre

La chasse aux vers de terre.

texte recherche bois.gif (245582 octets)

sortie1.jpg (33885 octets)

sortie 2 réduite.gif (60127 octets)

Un élève creuse, un élève écrit, un élève ramasse

Nous avons conservé les vers de terre dans des terrariums pour les observer.

terrarium réduit.gif (47755 octets)

retour au sommaire

 

Observation des vers de terre

observation 2 réduction.gif (50853 octets)

Touchons le ver de terre

loupe 1 réduct.gif (37153 octets)

boite loupe 1 réduct.gif (39849 octets)

binoculaire.gif (49506 octets)

Pauline à la loupe

Christelle à la boîte loupe

François à la loupe binoculaire

retour au sommaire

Nos expériences

exper chaud froid.gif (4509 octets)

Compte rendu d'expérience

Hypothèse de départ:
Le ver de terre préfère-t-il le froid ou la chaleur?

Liste du matériel nécessaire:
une lampe
un glaçon
2 bouteilles d'eau
du papier d'aluminium
3 thermomètres
de la terre

Description des étapes de l'expérience:
dans un papier d'aluminium, on met deux bouteilles d'eau coupées en deux. Après nous mettons des vers de terre, après nous mettons de la terre puis d'un côté nous mettons une lampe puis en dessous de l'autre côté nous mettons un glaçon pour voir s'il préfère le froid ou le chaud.

Expérience pour savoir si le ver de terre préfère le chaud ou le froid.
Schéma d'Eliott

exp ombre jour.gif (7872 octets)

Compte rendu d'expérience

Hypothèse de départ:
Le ver de terre préfère-t-il l'ombre ou la lumière?

Liste du matériel nécessaire:
une cuvette
un cahier noir
de la lumière
des vers de terre

Description des étapes de l'expérience:
Prendre la cuvette
Mettre les vers de terre dedans
Mettre le cahier de façon à ce qu'il y ait un côté d'ombre et un côté de lumière
Observer

Expérience pour savoir si le ver de terre préfère l'ombre ou la lumière.
Schéma de Laïla

exp sec mouille.gif (9618 octets)

Compte rendu d'expérience

Hypothèse de départ:
Est-ce que le ver de terre aime à la terre mouillée ou la terre sèche?

Liste du matériel nécessaire:
Une cuvette
Du sopalin
De la terre

Description des étapes de l'expérience:
On a pris une cuvette et on a mis du sopalin et de la terre mouillée du côté droit et du sopalin et de la terre sèche du côté gauche. On a mis les vers de terre au milieu pour voir si le ver de terre allait à droite (mouillé) ou à gauche (sec).

Expérience pour savoir si le ver de terre préfère le sec ou le mouillé
Schéma de Floriane

expérience 2.gif (42905 octets)
Expérience ombre et lumière

Bilan de nos expériences:

Le ver de terre préfère l'ombre à la lumière, l'humidité à la sécheresse et une zone ni trop chaude ni trop froide

retour au sommaire

En savoir plus sur le ver de terre

Description physique du ver de terre

Le corps du ver de terre est mou, sa peau est humide et un peu visqueuse (gluante).
Il a la forme d’un cylindre (tube) rosé effilé aux deux bouts qui atteint chez les plus grands 30 cm de long et 9 mm de diamètre.
Il est composé d’une centaine d’anneaux mis bout à bout qui portent chacun 4 paires de soies. Il est impossible de distinguer une tête. Le ver de terre n’a pas d’yeux véritables mais il possède sur toute la surface de la peau des terminaisons nerveuses sensibles à la lumière. Il possède une bouche.
Sur chaque côté du corps, le ver a cinq poches qui ont le rôle de cœurs.

La nutrition du ver de terre

La nuit le ver de terre va chercher sa nourriture.
Il avale des feuilles pourries, des débris de racines avec beaucoup de terre. Il digère les aliments et rejette la terre : c’est pour ça qu’on voit des tortillons de terre.
Le ver fait des provisions dans ses galeries : il les enrobe de mucus (matière visqueuse) pour les garder en réserve.

Le déplacement du ver de terre

Les vers de terre se déplacent grâce à leurs petits anneaux.
Le lombric rampe par contractions et allongements successifs de son corps et en s’accrochant avec ses soies locomotrices. Les anneaux se rapprochent et s’éloignent.
Il rampe en ligne droite sur la terre.

 

     R = rétrécessissement

    A = allongement

    __ = soies locomotrices

 

Schéma du déplacement dessin de Léonard

La respiration du ver de terre

L’humidité est indispensable à la respiration du ver de terre. La respiration se fait à travers la peau qui est mince et perméable. Elle est perméable à condition d’être humide. L’oxygène pénètre à travers sa peau et se fixe sur le sang. Le lombric a une respiration cutanée.
Quand le temps est sec, le lombric creuse plus profond pour faire ses galeries et rester humide. En été on trouve des vers de terre desséchés, ils sont morts asphyxiés.  

La reproduction du ver de terre.

Le ver de terre est à la fois mâle et femelle mais il faut quand même qu’il y ait une rencontre entre deux vers de terre.
Les cellules reproductrices mâles (spermatozoïdes) d’un ver vont féconder les cellules femelles (ovules) de l’autre ver et inversement.
Plus tard le ver pond des œufs qui sont rassemblés dans un manchon de matière gluante et plus tard encore des minuscules petits lombrics sortiront des œufs.

La régénération du ver de terre

Quand le ver se coupe , la partie la plus petite meurt mais la plus grande peut de reformer entièrement parce que dans chaque anneau il y des organes essentiels à la vie : tube digestif, vaisseaux sanguins, peau (qui sert à respirer) etc...
S’il n’y a plus de partie postérieure, elle se reforme et si c’est la partie antérieure qui manque elle se refait aussi.

Rôle du ver de terre.

Le nombre des lombrics dans un terrain varie entre 300 000 à 3 à 4 millions par hectare.
Les vers de terre nous aident à faire pousser la végétation parce qu’ils font bouger la terre.
Ils avalent la terre en mangeant des aliments puis rejette la terre en creusant des galeries. Ainsi ils aèrent la terre et l’eau peut circuler.
Le rôle du ver de terre est très important.

retour au sommaire


Auteurs: Tous les élèves de la classe de CM1 de Chanteraine (avec l'aide d'Isabelle et de Valérie et de Dominique).

Sources: Encyclopédie Larousse des jeunes, 
                  Livre de sciences cycle 3, collection Tavernier

 Pour nous écrire : groupe-scolaire-chanteriane@wwanadoo.fr

Pour en savoir plus: http://www.studio-internet.com/galois/album2/
                                        http://fr.encyclopedia.yahoo.com/articles/so/so_2079_p0.html